Saturday, October 20, 2018
Login

THEME : COMPRENDRE LE SAINT ESPRIT Session 2

Print

SESSION II : Le Baptême du Saint-Esprit

Il ne s’agit pas de nous engager dans un débat venimeux avec des frères, notre désir profond reste celui de discerner, dans un esprit d’amour fraternel, la pensée véritable de Dieu, d’autant plus que le sujet est d’une si grande importance.

Car le baptême du Saint-Esprit, c’est aussi le baptême avec le Saint-Esprit ou dans le Saint-Esprit.

Matthieu 3:11 Moi, je vous baptise dans l’eau, en signe de votre changement de vie. Mais quelqu’un va venir après moi, quelqu’un de bien plus puissant que moi, je ne mérite même pas de lui ôter ses sandales. Lui, il vous baptisera dans le Saint–Esprit et le feu. (PVV)

11 Moi, je vous baptise avec de l’eau pour montrer que vous changez de comportement ; mais celui qui vient après moi vous baptisera avec le Saint–Esprit et avec du feu. Il est plus puissant que moi : je ne suis pas même digne d’enlever ses chaussures. (BFC)

11 Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint–Esprit et de feu. (LSG)

Actes 1 : 5 car rappelez vous, Jean a baptisé en immergeant dans l’eau, mais vous, dans peu de jours, c’est dans le Saint–Esprit que vous serez baptisés.

1 Cor. 12 : 13 Car nous avons tous été immergés dans un seul et même Esprit pour former un seul corps, que nous soyons Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres. C’est de ce seul et même Esprit que nous sommes tous abreuvés et imprégnés. (PVV)

13 Et nous tous, Juifs ou non Juifs, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint et nous avons tous eu à boire de ce seul Esprit. (BFC)

13 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. (LSG)

Dans toutes les épitres à part ce texte, il n’y a pas de textes qui nous recommandent d’être baptisés avec/dans/par l’esprit. Et le baptême dans le Saint-Esprit ne pas à confondre avec être rempli du Saint-Esprit et ce texte nous montre clairement le but du baptême dans le Saint-Esprit.

Nous devons comprendre qu’avant la conversion le saint esprit agit dans les cœurs.

Jean 16 : 8 Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement :

9 de péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ;

Jean 6 : 44 Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour. C’est action du père est réalisée par son esprit qui est le Saint-Esprit.

A) Une mort

J.Baptiste prophétise que le Messie baptiserait dans le Saint-Esprit, il compare l’œuvre de Christ en l’homme à l’acte symbolique qu’il accomplissait lui-même au Jourdain. Les Israelites qui venaient confesser leurs péchés étaient ensevelis par Jean Baptiste dans un tombeau virtuel (l’eau), ils acceptaient le jugement de Dieu et mourraient symboliquement.

En allant à Christ avec les mêmes dispositions du cœur que ces Israelites, il fait mourir et disparaitre aux yeux de Dieu « le vieil homme » pécheur dont nous voulons être débarrassé, par la puissance du Saint-Esprit, il nous place au bénéfice de sa mort, il nous incorpore à lui, nous sommes identifiés à Dieu.

Romains 6 : 3 Ignorez vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus–Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ?

4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

5 En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,

6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ;

7 car celui qui est mort est libre du péché.

Les effets de cette mort

Le pardon et la justification, (le décès d’un coupable arrête son procès et lève toute sa condamnation).

Romains 6:7 Un mort est quitte envers le péché, il est dégagé de sa responsabilité ; le mal a beau l’appeler : il ne répond plus.

B) Une résurrection

L’apôtre Paul dans Romains 6 :4-11 ; parle aussi de ce deuxième aspect du baptême du Saint-Esprit, puisque l’homme qui a accepter de mourir à son ancienne vie est tenu par Dieu pour juste, rien ne s’oppose plus désormais à la venue du Saint-Esprit en lui. Désormais Christ par son esprit fait sa demeure chez lui, c’est ce que Jésus appelle la nouvelle naissance.

Jean 14 : 17 c’est l’Esprit de vérité, celui que les hommes loin de Dieu sont incapables d’accueillir parce qu’ils sont aveugles pour ce qui le concerne et qu’ils n’en ont aucune notion. Pour vous, par contre, il n’est pas un étranger car il est auprès de vous et il demeurera en vous.

20 Quand ce jour viendra, vous reconnaîtrez clairement que je suis inséparable de mon Père, vivant dans une communion intime avec lui, vous saurez aussi que vous êtes en communion avec moi, que vous vivez en moi et que moi je vis en vous.

23 –– Jésus lui répondit : –– Si quelqu’un m’aime, il mettra en pratique ce que j’ai dit. Ainsi mon Père aussi l’aimera : nous viendrons tous deux (vers) lui et nous nous établirons à demeure chez lui.

Les conséquences de notre régénération : nous sommes réconciliés avec Dieu, rapprochés de lui, adoptés comme ses enfants, scellés du Saint-Esprit, nous devenons l’habitation du Saint-Esprit.

C) Le baptême du Saint-Esprit et l’incorporation dans l’Eglise (communauté locale)

Le baptême du Saint-Esprit nous fait mourir à nous même et nous fait naitre à la vie d’en haut, nous incorpore du coup à l’église de Jésus-Christ.

Avons été : l’apôtre parle ici de cet événement au passé. Nulle part dans les lettres adressées aux Chrétiens, il n’exhorte les Chrétiens à rechercher le baptême du Saint-Esprit. Pourtant à bien regarder dans les écritures nous voyons des chrétiens de l’église Corinthe avoir besoins du baptême du Saint-Esprit tel quel est conçu aujourd’hui dans certains milieux, voilà pourquoi l’apôtre Paul pouvait sans hésitation leur écrire qu’ils avaient tous été baptisés du Saint-Esprit, car il savait que l’on admettait dans l’église locale que ceux qui avaient passés par la nouvelle naissance (le seigneur ajoutait chaque jour les nombres de sauvés).

Tous : Tous les croyants partagent cette réalité qu’est le baptême du Saint-Esprit et puisque tous les croyants reçoivent le baptême du Saint-Esprit, celui-ci doit se produire au moment où l’individu accepte Jésus et devient Chrétien.

La doctrine récente qui dissocie la nouvelle naissance du baptême du Saint-Esprit ne saurait résister à un examen attentif du Nouveau Testament. Car cette doctrine conduit à des discriminations arbitraires, des attentes malsaines, des complexes, des frustrations terribles chez les enfants de Dieu.

Pour cette thèse, être baptiser du Saint-Esprit, c’est un débordement spirituel qui remue l’âme, le corps, et l’esprit des croyants et dont le signe d’évidence initiale est le parler en langues. Une personne baptisée du Saint-Esprit se reconnaît au parler en langues et à son rayonnement spirituel, sa hardiesse pour parler au seigneur, son amour pour les âmes, son amour et sa meilleure compréhension de la parole de Dieu. La question est où trouvons nous ces signes ou fruits du Saint-Esprit chez les Corinthiens, chez beaucoup des chrétiens charismatiques ou pentecôtistes aujourd’hui.

Pour cette thèse, y a même un schéma à suivre qui consiste :

1. À avoir la conviction qu’il est conforme aux écritures

2. Avoir une vie en règle avec Dieu dans l’obéissance à la parole de Dieu

3. Avoir soif de la bénédiction promise

4. La persévérance dans la prière

5. Avoir la foi qu’il nous donne.

Le Saint-Esprit plonge les chrétiens dans la mort du Christ et y maintient son vieil homme.

2 Cor.4 :10 nous portons toujours dans notre corps la mort de Jésus-Christ afin que sa vie soit aussi manifestée dans notre corps.

Le but ultime de l’Esprit en baptisant les croyants est de formé un corps, celui du Christ sur la terre. Lorsqu’un enfant nait, il entre aussitôt dans une famille ; A l’heure où le croyant nait de nouveau, il entre dans la grande famille des enfants de Dieu et seul le baptême du Saint-Esprit peut faire d’un homme un membre du corps, ni le baptême d’eau, ni la libre adhésion ou la confession de foi peuvent le remplacer.

Ephésiens 2 : 19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage ; mais vous êtes concitoyens des saints, membres de la famille de Dieu.

20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus–Christ lui–même étant la pierre de l’angle.

La parole de Dieu nous dit dans : Romains 8 : 9 Pour vous, vous n’êtes plus sous l’emprise de la chair, mais sous celle de l’Esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Ce texte fait du baptême de l’esprit une incorporation dans le corps du Christ selon 1 Cor.12 :13

Le Visionnaire

Soutenir le Ministère

METANEO SUR FACEBOOK

Verset du Jour

 2 Corinthiens 5:16 ¶  Ainsi, désormais nous ne jugeons plus personne d’après des critères purement extérieurs, à la manière du monde. Autrefois notre jugement sur le Christ lui-même se basait sur son apparence extérieure ; ce que nous pensions de lui s’inspirait des points de vue du monde, mais maintenant, nous le connaissons d’une tout autre manière. 

755072
Aujourd'hui
Hier
Cette Semaine
Ce Mois
Au Total
89
143
1318
3591
755072

PROGRAMME

Rencontre Apostolique et prophétique, chaque Dimanche après-midi à 15h30.

Pour infos supplémentaires voir flyer de programme  ci-dessus.

CENTRE CHARIS GLOBAL

Adresse administrative : Rue des Fleuristes 34. 1082 Bruxelles

Email : 

GSM : (0032)487370309 ou (0032)492255546